Chutte des cheveux : information, conseil et prévention.

Publié le par bellattitude

0007931462T-1280x1024Cela fait un petit moment que je n'ai pas posté un article "beauté" !

Aujourd'hui il est alors temps !!

J'ai bien envie de vous parler de la vie du cheveu!

Ce que je veux dire c'est qu'un matin, j'ai remarqué en me brossant les cheveux que j' en perdez beaucoup plus que d'’habitude.

Et là, grosse panique! Je me suis simplement demandée s'il était alors normal de perdre ses cheveux?

 

Je vais vite sur le ouèbe pour faire le plein d'infos ! Ce qu'il en ressort ... voici voilà :

 

Pour comprendre un peu nos petits poils capilaires on peut les comparer à une forêt ! 

Tout simplement parce que comme les arbres : les cheveux poussent, vivent et meurent. Les cheveux morts tombent et sont normalement remplacés par de jeunes cheveux.

 

Le cycle pilaire

 

Une femme possède en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux. Chaque cheveu vit sa propre vie indépendamment du cheveu voisin : il a un rythme de croissance et durée de vie qui lui sont spécifiques : en moyenne 5 ans.

 

Vivant 2 à 7 ans le cheveux connaît dans son existence : trois grandes phases !


- la phase anagène : pousse du cheveu durant entre 3 et 7 ans.

- la phase catagène : arrêt de la pousse en 1 à deux semaines (sorte de mort du cheveu)

- et la phase télogène : le cheveux mort reste accroché au cuir chevelu durant 3 mois avant la chute de cheveu

 

On considère alors qu'une chute de cheveux inférieure à 50-100 cheveux par jour peut être normale. Cette quantité peut toutefois varier en fonction de plusieurs facteurs, comme la densité de la chevelure, "plus une personne a de cheveux, plus elle en perd".

 

En temps normal, on remarquera une augmentation des chuttes lors des changements de saisons et des périodes d'ensoleillements.

 

Pathologie capilaire

 

Dans le cas d'une perte plus volumineuse des cheveux (>100). Il pourrait s'agir d'alopecie féminine qui désigne l'accélération de la chute des cheveux et/ou des poils chez une femme.

 

Dans ce cas la chute de cheveux peut alors être accompagnée de nombreux signes :

  • fatigue
  • stress
  • cheveux gras
  • cheveux cassants
  • cheveux fins
  • pellicules
  • croûtes
  • démangeaisons


Ces signes ont alors tous leur importance pour déterminer la cause de la chute de cheveux et les facteurs favorisants ou aggravant la chute de celui ci.

 

Comment évaluer si la perte de cheveux est alors normale ou si elle est pathologique?

 

La meilleure facon reste le diagnostic medicale.


Afin d'évaluer le médecin peut réaliser deux tests simples : le test de traction manuelle, le trichogramme ou le phototrichogramme.

  1. Le premier consiste à exercer une traction douce sur une mèche de cheveux en trois endroits différents .
  2. Le second consiste à prélever une mèche de cheveux toujours en trois endroits différents, à les examiner au microscope.
  3. Et le phototrichogramme est une étude photographique d´une petite surface du cuir chevelu.

 

En dehors des ses trois tests , on peut également avoir recourt au dermatologue qui lui saura examiner notre cuir chevelu en prennant en compte divers critères comme : notre âge, la durée des pertes, le diamètre de la tonsure ou encore la fréquence de nos shampooings.

 

Si les biopsies du cuir chevelu ne suffisent pas il est important de demander à son médecin traitant d'autre bilan : sanguin ou hormonal.

 

Comment peut-on alors remedier à cette chute intenpestive :

  • Pour les causes non hormonales, on emploie les cures de vitamines B, d'oligo-éléments en fonction des carences supposées, d'acides aminés pour apporter au cheveu les éléments utiles.
  • Dans le cas d'une carence en fer celle ci sera corrigée par des médicaments prescrits par le médecin.
  • Ou par une alimentation spécifique.
  • Stimuler la circulation grace a des lotions à base de soufre ou rubéfiantes : on essaie soit d'apporter par voie externe les éléments utiles au cheveu.
  • La progestérone en lotion, comme anti-androgène, a un effet modeste!
  • Il faut surtout éviter les tractions excessives sur les cheveux, les agressions cosmétiques trop souvent répétées (permanentes, colorations...).
  • L'excès de séborrhée doit toujours être traité : ce n'est pas tant parce qu'elle étouffe le cheveu comme on dit, mais aussi parce qu'elle est témoin d'une hypersensibilité hormonale du cuir chevelu.

En dehors de cela Mesdames les cheveux vivent dans un environnement hostile (poussière, pollution, transpiration …). Alors...

 

  • ... privilégions un shampooing le mieux adapté à son cuir chevelu (sec ou gras) et aux qualités des cheveux (fins ou épais, raides ou frisés).
  • ...Bien se nourrir, grâce à un régime alimentaire équilibré riche en apports vitaminiques, protéiques et en fer.
  • ....Lutter contre le stress, la pratique d'un sport peut se révéler utile ;
  • ....Eviter les comportements addictifs (tabac,drogue ou alcool…)

 

Petit plus : Quelques aliments ou plantes qui stimulent la pousse d'un cheveu

 

Des plantes : L'ortie, la sauge, le thym, le romarin, le cèdre et le bois de panama.

Des fruits et legumes : Les pruneau, le citron

Des proteines : Leur rôle sont essentielles car elles déterminent la "kératinisation" (formation des cellules capillaires) et contiennent les acides aminés soufrés dont le cheveu est fait.

  1. Source animale :Sole, thon, fromages pâte dure , jambon cuit , poulet , viande bovine, jaune d’œuf .
  2. Source végétale :Farine de soja , cacahuètes grillées , lentilles, haricots, pistaches , amandes,noix et noisettes.

Enfin n'oubliez surtout pas de varier les repas. Alternez viande rouge et poisson (pour les protéines). Et consommez de l'huile de pépins de raisin, des céréales et du pain complet!

 

Voilà les filles de quoi protéger au mieux votre moumoute naturelle !

 

Bien evidemment on se fait des moments détentes : Vive le massage capilaire !

 

Le massage se pratique sur cheveux secs ou humides mais pas pendant le shampooing. Il s’effectuera sur l’ensemble de la tête, de la nuque vers le front puis des oreilles vers le sommet du crâne.

 

nuque-front.jpg

 

N’hésitez pas à insister sur les zones où les cheveux sont les plus fragiles (seuls les cheveux déjà "morts" tombent). Vos gestes devront être très doux pour ne pas aggraver l'hypersécrétion séborrhéique!

 

Enfin ... tout simple mais INDISPENSABLE : couvrez-vous la tête, chaque fois que vous restez longtemps au soleil car aucun produit capillaire ne protège totalement les cuirs chevelus fragiles!

 

Si vous avez d'autres suggestions, remèdes n'hésitez pas à laisser un commentaire ci dessous !

 

Bisous, bisous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publié dans Beaute

Commenter cet article

liloo 12/08/2010 13:47


Il est super cet article, merciiiiii :)
xoxo


bellattitude 12/08/2010 14:12



Merci beaucoup liloo



mme-beaute 12/08/2010 09:48


merci pour cette revue, il me semle meme qu'a Paris y'a un centre qui ne s'occupe que de ça :)